Assurer son crédit à la consommation

La souscription à une assurance crédit consommation est facultative (contrairement à celle d’une assurance prêt immobilier qui, elle, est souvent exigée). Les établissements de crédit la proposent néanmoins pour se protéger contre certaines éventualités. Il faut noter que l’emprunteur est libre de souscrire son assurance crédit consommation auprès de la compagnie d’assurance de son choix. Nous faisons le point.

Quels sont les différents types d’assurance crédit consommation ?

Il existe plusieurs types d’assurance crédit. L’assurance décès invalidité est  sans doute la plus courante. Elle consiste à prendre en charge les remboursements du prêt en cas d’incapacité à travailler de l’emprunteur (pour motif de santé) ou de décès.

On compte aussi la couverture en cas de perte totale et irréversible d’autonomie, et celle en cas d’incapacité partielle ou totale. L’assurance perte d’emploi, elle, prend en charge les remboursements d’une manière partielle. En principe, les conditions de chaque type d’assurance sont présentées dans l’offre préalable.

En outre, il peut s’avérer pratique de réaliser une demande d’assurance emprunt en même temps qu’une demande de crédit. A noter que pour obtenir un crédit rapidement, il est opportun de faire un crédit en ligne. Un organisme de crédit en ligne propose des démarches simples qui facilitent l’obtention du prêt.

Où souscrire son assurance emprunt consommation ?

La loi autorise l’emprunteur à souscrire son assurance crédit consommation auprès de l’organisme de son choix. Pour un emprunt de faible montant, il est plutôt conseillé de prendre l’offre d’assurance proposée par l’établissement prêteur (assurance groupe). Car l’écart économisé peut être moindre en souscrivant ailleurs.

En revanche, il s’avère utile de comparer les offres de différentes compagnies d’assurance si le prêt présente un montant important. Cela est plus valable pour un prêt travaux ou un emprunt immobilier. Toutefois, dans le cas d’une délégation d’assurance, les garanties proposées par l’autre assureur doivent être équivalentes à celles exigées par l’organisme de crédit. Sinon, le prêteur peut refuser l’assurance emprunt en justifiant son motif à l’emprunteur.

Enfin, l’organisme de crédit a l’obligation d’informer son client sur la portée d’une assurance en cas de non-remboursement du prêt. Cela aide l’emprunteur à se décider sur la question de souscrire à une assurance pour son crédit à la consommation ou non.