Rachat de crédit hypothécaire : qu'est-ce que c'est ?

Jusqu’aujourd’hui, les propriétaires étaient pratiquement exclus par les commissions de surendettement : ils ne peuvent pas accéder à une procédure de redressement, que permet un dossier de surendettement déposé à la Banque de France.

La réforme du crédit a pris en considération la part des commissions des propriétaires de logement qui ne pouvaient qu’à vendre leurs biens immobiliers pour payer leurs dettes ou faire recours à un rachat de crédit hypothécaire.

L’intérêt d’un crédit hypothécaire

En cas de besoin d’argent, les propriétaires de leur logement peuvent mettre en garantie leur bien immobilier : une hypothèque.

L’hypothèque est une garantie donnée à la personne qui prête de l’argent pour récupérer cette dernière si le propriétaire ne rembourse pas sa dette. Dans ce cas le taux d’intérêt est moindre.

Le crédit hypothécaire est donc un prêt d’argent accordé d’une hypothèque. Afin d’établir une hypothèque, il faut faire un acte notarié. Cette opération est chère, ce qui réserve l’hypothèque aux prêts de grandes sommes d’argent : nous parlons habituellement d’achats immobiliers.

Rachat de crédit hypothécaire

Le rachat de crédit consiste à regrouper ses dettes chez un établissement financier. L’organisme financier va rembourser toutes vos dettes à votre place.

Il existe deux sortes de rachat de crédits : le rachat de crédit à la consommation et le rachat de crédit immobilier. Si ce dernier est garanti par une hypothèque, on parle de rachat de crédit hypothécaire.

Lorsque les banques n’ont pas confiance à votre capacité de rembourser votre dette. Il faut faire recours à un rachat de crédit hypothécaire et bénéficier d’un taux d’intérêt inférieur.

Ce recours peut le faire le propriétaire lui-même ou charger un courtier rémunéré par une rémunération bancaire.